top of page

Mon approche

Milton ERICKSON était très réputé dans le milieu de l'hypnose pour sa rapidité et sa pertinence avec laquelle il traitait ses patients.

Il utilisait différentes techniques et stratégies personnelles qui constituent  aujourd'hui la colonne de notre pratique de l'hypnose.

- l'art de faire appel aux ressources et aux forces du patientl'inconscient positif en se concentrant sur ce positif, en invoquant les résistances par des métaphores et l'hypnose au moment opportun pour lequel le patient demande de l'aide.

- l'art d'accepter et d'utiliser l'approche naturaliste: l'acceptation et l'utilisation.

en utilisant ce que le patient apporte avec lui en consultation.

croyances, attitudes, valeurs, émotions, comportements, résistances etc...pour une utilisation ultérieure.

-l'art de l'individualisation, un vrai sur-mesure : le refus de pathologiser.

chaque individu est différent, leur culture, leurs idées... Etre en congruence avec la structure de pensée, des expériences de vie, de sa compréhension, les idées de chaque patient, et non pas celles du thérapeute.

-l'art de la stratégie le saupoudrage d'idées et de comportements, de paradoxes et d'épreuves.

La conception d'une approche particulière de chaque problème avec la définition des objectifs et l'évaluation des résultats.

-l'art de chercher des solutions et les possibilités : la réussite appartient à ceux qui ont une vision forte des possibilités.

Le patient n'a qu'une vision floue de ce qui est possible. Le thérapeute est basé sur la résolution créative des problèmes là où les opportunités de faire sont illimitées, en recherchant la solution à un problème apparemment insoluble, sans forcément en rechercher les causes et aussi vite que possible, tout en changeant de stratégie si besoin.

-l'art du changement : sans avoir besoin de rendre conscient ce qui est inconscient.

Même un petit changement évalué peut être crucial, par l'utilisation de tâches créatives  touchant la structure de croyance des patients pouvant générer un changement.

-l'art de se concentrer sur le présent et le futur : aider le patient à se concentrer sur ce qui aide à résoudre son problème présent en permettant de se projeter dans le futur.

On ne change pas le passé, mais on influence le futur, ce qui est générateur d’espoir.

-l'art de la relation humaine : par l'importance de l'empathie en phase de prise de contact, la compréhension et le respect de son patient pour gagner en confiance et le traiter rapidement.

-l'art de la reconstruction cognitive : trouver un moyen pour que le patient puisse ouvrir son cadre de croyances et d'infléchir ses structures rigides pour l'aider à changer.

"L'homme est ce qu'il pense, c'est dans la tête" selon les cadres de références et modes de pensée du patient.

-l'art de communiquer : l'hypnose, langage et communication.

La communication peut-être verbale et surtout non verbale, un regard, une attitude, un geste, le ton de la voix, une contraction musculaire, un sourire... Plusieurs niveaux de communication du  langage influent sur le processus de guérison.

Semer une idée grâce à un commentaire anodin et l'activer indirectement pour changer les croyances négatives du patient.

L'ensemble de ces qualités nécessitent une expérience de vie du thérapeute et d'une ouverture d"esprit qui seront très utiles pour la thérapie du patient, afin d'établir la confiance.

C'est cet ensemble qui constitue ma ligne de travail au quotidien.

bottom of page